Le CCN & Le Théâtre & le CCN de Namur
10 — 13 jan 24 Grande Salle 1h25 Dès 16 ans

Ranger

De Pascal Rambert avec Jacques Weber

23h34, dans une chambre d’hôtel à Hong Kong, un homme, incarné par Jacques Weber, livre son dernier chant d’amour. Interprète immense tout autant que fragile, il prend sur lui les mots d’un écrivain, un veuf inconsolable qui, en perdant la femme aimée, a perdu le goût de la vie.

Il parle à son amour. Lui raconte où il en est et comme le hante le souvenir du bonheur partagé, de l’intimité, des caresses, des voyages, de ce qui fût leur existence commune.

Il va et vient de ce passé révolu à cet hôtel très chic où il a pris une chambre. Il vient de recevoir un prix pour son oeuvre littéraire. Il jette le prix à la poubelle, boit de l’alcool, avale des médicaments et ses mots s’ajoutent les uns aux autres vers une fin choisie.

Superbe déclaration d’amour par-delà la mort, le spectacle est une partition de haut vol :
C’est un texte éminemment poétique et humain et ce sont deux qualités de l’écriture de Pascal Rambert. Il m’a fait un cadeau incroyable en m’offrant ce rôle. Mon cadeau à moi, en retour, sera de bien l’interpréter.
Jacques Weber

« Ranger comme ranger ses affaires avant de disparaître je vais écrire cela pour Jacques Weber lui pas lui dans la vraie vie mais lui parce que lui toujours cet acteur immense et humble curieux et devenu mon ami mon frère avant pendant et après Architecture dans la Cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon

le soir on rentrait vers 3 heures du matin après les filages et les représentations on rentrait ensemble et on parlait tous les deux dans la nuit d’été comme des enfants heureux puis on se quittait devant une sublime glycine oh les glycines en été et je lui disais je vais écrire ranger pour toi ce sera cet homme qui range ses affaires sa vie avant de disparaître il loue une chambre d’hôtel et fait repasser toutes les peines et la joie les chagrins et l’amour tout avant de s‘allonger puis de prendre ce qu’il faut et laisser la porte ouverte pour que vienne se blottir ce qui aide à mourir. »

Pascal Rambert

 

Tel un géant aux pieds d’argile, Jacques Weber manie une douceur feutrée. Avec une élégance pudique, il dresse un inventaire de son existence : de la passion aux tentations addictives en passant par l’amour de l’art. (…) Le public retient son souffle face à l’équilibre entre vie et mort qu’offre ici Weber en striant la scène tel un funambule. 
Télérama

Calendrier
  • mer 10 jan 24
    20:30
    au Théâtre (grande salle)
  • jeu 11 jan 24
    20:30
    au Théâtre (grande salle)
  • ven 12 jan 24
    20:30
    au Théâtre (grande salle)
  • sam 13 jan 24
    19:00
    au Théâtre (grande salle)
Distribution

Texte, mise en scène Pascal Rambert 

Avec Jacques Weber

Collaboratrice artistique Pauline Roussille

Création lumières Yves Godin

Costumes Anaïs Romand

Espace Pascal Rambert et Aliénor Durand

Répétiteur José-Antonio Pereira

Photo Louise Quignon

Production Centre International de Créations Théâtrales / Théâtre des Bouffes du Nord

Coproduction Théâtre National de Bretagne, Comédie de Béthune – Centre dramatique national Hauts-de-France ; structure production

Avec la participation artistique Du Jeune Théâtre National

Mardi 23 juillet 2024

Mercredi 24 juillet 2024

Jeudi 25 juillet 2024

Vendredi 26 juillet 2024

Samedi 27 juillet 2024

Dimanche 28 juillet 2024

Lundi 29 juillet 2024

Mardi 30 juillet 2024

Mercredi 31 juillet 2024

Jeudi 1 août 2024

Vendredi 2 août 2024

Samedi 3 août 2024

Dimanche 4 août 2024

Lundi 5 août 2024

Mardi 6 août 2024

Agenda